Episode 10 : l’album culte

Pochette de l’album « Ainsi soit Je… »
© Elsa Trillat

1988, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat ont seulement 26 ans lorsqu’ils réalisent le deuxième disque de la chanteuse. « Sans contrefaçon », « Ainsi soit Je … », « Pourvu qu’elles soient douces »… les tubes s’enchaînement, les clips sont des événements et Mylène Farmer devient la première chanteuse à recevoir un disque de Diamant pour « Ainsi soit Je … », un album devenu culte.

Une émission conçue et animée par Sylvain, Bastien, Thibaud, Clément et Ludovic.
Réalisée par Ludovic.

Enregistrée aux Studios LPR.

Egalement disponible sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, SoundCloud et TuneIn.
Réagissez avec le hashtag #HDMF

Au programme de l’émission :

  • L’univers visuel
  • Les références culturelles
  • Les premières ballades
  • Les singles et les clips
  • Les apparitions médiatiques
  • Les démos de Clément de Ludo

Extraits d’archives :

  • « Un DB de + » / Antenne 2 (22 septembre 1987)
  • « Lahaye d’honneur » / TF1 (13 novembre 1987)
  • « Casino Parade » / RTL (14 mars 1988)
  • « Sacrée soirée » / TF1 (1er novembre 1989)
  • Skyrock (7 mai 1988)
  • « Lazer » / M6 (mai 1987)
  • « Top 50 » / Canal + (26 mai 1988)
  • « Mon zénith à moi » / Canal + (10 octobre 1987)
  • « Clip dédicace » / M6 (8 octobre 1988)
  • « Victoires de la musique » / TF1 (19 novembre 1988)

Crédits :

« Sans contrefaçon », « Allan », « Pourvu qu’elles soient douces », « La ronde triste », « Ainsi soit Je … », « Sans logique », « Jardin de Vienne », « Puisque », « Dernier sourire », « A quoi je sers… » et « Beyond My Control »
Paroles : Mylène Farmer / Musique : Laurent Boutonnat

« L’horloge »
Paroles : Charles Baudelaire (Spleen et Idéal LXXXV) / Musique : Laurent Boutonnat

« Déshabillez-moi »
Paroles : Robert Nyel / Musique : Gaby Verlor

« The Farmer’s Conclusion »
Musique : Laurent Boutonnat

« City Life » et « Different Trains »
Musique : Steve Reich

« Mammy »
Paroles : Michael Kimson / Musique : Philippe van Mullem

« In the Air Tonight »
Paroles et musique : Phil Collins

« Tannhäuser »
Opéra de Richard Wagner